FANDOM


Franklin et Lamar
Franklin et Lamar-GTAV01
Franklin Clinton (à gauche) et Lamar Davis (au centre) s'adressant à Michael De Santa (à droite) au début de la mission.
Figure dans GTA V
Protagoniste(s) Franklin Clinton
Employeur(s) Simeon Yetarian
Lieu de début Plage de Del Perro Beach
↳ Ville de Los Santos
↳ État de San Andreas
Lieu de fin Planque de Strawberry
↳ Quartier de Strawberry
↳ Ville de Los Santos
↳ État de San Andreas
Récompense(s) $250
Mission(s) précédente(s) « Prologue »
Mission(s) suivante(s) « Saisie »(Simeon Yetarian)

« Franklin et Lamar » est la première mission dans Grand Theft Auto V, se lançant automatiquement après le prologue.

Elle introduit l'un des trois protagonistes, Franklin Clinton, à qui la mission est confiée par Simeon Yetarian.

RésuméModifier

Neuf ans ont passé depuis les évènements du prologue. La mission s'ouvre dans le cabinet du Docteur Isiah Friedlander, le psychologue de Michael De Santa. Celui-ci parle de son fils, James, puis explique au psy que sa nouvelle vie à Los Santos n'est finalement pas la vie dont il rêvait. Après la consultation, il se rend sur un banc non loin du cabinet, dans le quartier de Del Perro Beach

Là, deux afro-américains qui lui sont alors inconnus l'interpellent : Franklin Clinton et Lamar Davis. Ces deux-là travaillent pour un concessionnaire automobile arménien du nom de Simeon Yetarian. Leur travail consiste en fait à saisir des véhicules  pour Simeon, généralement des voitures de sport. Cette fois, ils sont envoyés à Del Perro Beach pour voler une 9F et une Rapid GT. Le problème est qu'ils ne savent pas où se trouve la maison du propriétaire de ces véhicules.

Croisant Michael assis sur le banc, Lamar lui demande s'il connaît la maison. Le quadragénaire lui montre la maison jaune. Franklin réprimande alors son ami et collègue, trouvant ses questions trop indiscrètes. Les deux compères passent ensuite discrètement sur le côté de la maison puis Franklin doit choisir quel véhicule il va conduire.

S'en suit alors une course entre les deux amis jusqu'à un parking. Il est préférable de ne pas trop amocher la voiture. Une fois arrivés au parking, des sirènes se font entendre et Lamar prend la fuite, laissant Franklin seul. Il lui dit de le rejoindre à la concession automobile de leur employeur après avoir semé les flics.

Une fois cela fait, le protagoniste et son ami retrouvent Simeon, qui essaie de vendre une voiture à un jeune homme, qui n'est autre que le fils de l'homme qu'ils ont vu sur le banc quelques minutes plus tôt. Après cela, Franklin retourne chez sa tante et la mission prend fin.

ConsignesModifier

  • Suivez Lamar
  • Échappez aux flics
  • Amenez la voiture au concessionnaire
  • Allez à la maison de Franklin

Conditions d'échec de la missionModifier

  • Tué ;
  • Arrêté ;
  • Perdre de vue Lamar ;
  • Le véhicule est détruit ;
  • Lamar est mort ;
  • Simeon est mort ;
  • Jimmy est mort.

ObjectifsModifier

Les objectifs suivants sont à remplir pour obtenir une médaille d'or, nécessaire à l'obtention des 100% dans GTA V.

Objectif Description
Sans égratignure Livrez la voiture saisie avec un minimum de dégâts.
As du volant Utilisez la compétence spéciale de Franklin pendant 7 secondes.
Vainqueur Battez Lamar à la course.
Nous venons en paix Évitez de toucher les extraterrestres dans le studio de cinéma.

ScriptModifier

« Michael De Santa discute avec son psychologue, Isiah Friedlander, dans son cabinet.

Isiah Friedlander : Votre fils, James. C'est un bon garçon ?

Michael De Santa : Si c'est un bon garçon ? Un bon garçon ? Pourquoi ? Est-ce qu'il aide les pauvres ? Non, il passe son temps à fumer du shit et à se branler en jouant à son jeu de merde. Si c'est ça qu'on appelle un bon garçon, pas étonnant que ce pays soit foutu.

Isiah Friedlander : Et vous ?

Michael De Santa : Moi ? (il marque une pause) Hé... J'ai pas eu autant de chance que ce gamin. À son âge, j'étais déjà allé deux fois en prison. Je braquais des banques, je faisais le mac, je vendais de la came.

Isiah Friedlander : Ce sont des preuves de réussite pour vous ?

Michael De Santa : C'était les seules opportunités que j'avais. Au moins, je les ai saisies.

Isiah Friedlander : Et où ces opportunités vous ont-elles conduit, Michael ?

Michael De Santa, énervé, en se levant : Elles m'ont conduit... ici... au bout du rouleau. Avec une grosse baraque, un gamin bon à rien et un psy à qui je me confie parce que tous les autres s'en foutent. Oh, j'ai une vie de rêve. Je t'en foutrais du rêve, moi, c'est un putain de cauchemar !

Isiah Friedlander : Dites ce que vous avez sur le cœur.

Michael De Santa : C'est ce que je viens de faire.

Isiah Friedlander, regardant sa montre : Dans ce cas, ce sera tout pour aujourd'hui. (il bouge dans son fauteuil) Même heure la semaine prochaine ?

Michael De Santa, désemparé : D'accord... (il se lève et marche vers la porte du cabinet) Mais franchement, j'ai pas l'impression de faire des progrès.

Isiah Friedlander, debout : Faire face à ce sentiment de futilité est un aspect essentiel du processus. Ne vous inquiétez pas.

Michael De Santa, ouvrant la porte : Si vous le dites, doc.

 Michael quitte le cabinet et s'assoit sur un banc proche.

Michael De Santa, à la vue d'un sans abri ivre expulsé de la plage par un officier de police : Je compatis.

Franklin Clinton et Lamar Davis arrivent sur le trottoir, derrière Michael.

Lamar Davis : Bon, elle devrait être dans le coin.

Franklin Clinton : À moins qu'ils l'aient enterrée dans le sable, abruti. Encore un plan génial signé Lamar Davis.

Lamar Davis : Ta gueule. (il se tourne vers Michael) Excusez-moi. Vous savez où c'est, Bertolt Beach House ?

Michael De Santa : Non, désolé.

Franklin Clinton : Mais j'y crois pas. Putain !

Michael De Santa, se levant du banc alors que les deux hommes partent : Ah si, en fait... (il leur désigne une maison) C'est cette maison avec l'escalier jaune.

Lamar Davis : Merci. C'est sympa.

Franklin Clinton, secouant son ami : Réfléchis, putain. Demande-lui s'il connaît le proprio, tant que t'y es. Non, encore mieux. Chope un avion et et écris dans le ciel que deux blacks viennent voler des bagnoles, au cas où quelqu'un serait pas au courant.

Lamar Davis : T'as pas compris. C'est pas du vol, ce qu'on fait là. C'est complètement légal.

Franklin Clinton : Légal ? Ah ouais, j'oubliais. On a une feuille de paie et on déclare ça aux impôts. Super.

Lamar Davis, alors que Franklin s'éloigne : C'est toi qui m'as proposé ce boulot, je te rappelle. J'gagne ma thune dans le ghetto, moi. Je m'en sors bien. J'suis cool.

Franklin Clinton : Cool ? Tu trouves ça cool ? De dealer de la drogue et de jouer au gangsta ? Super.

Lamar Davis : Fais pas chier. (ils avancent jusqu'à la maison) Ouais, on dirait bien que c'est là. Il déconnait pas, ton pote Simeon.

Franklin Clinton, ouvrant le petit portail derrière la maison : Allez, amène-toi.

Lamar Davis, avançant : Amène-toi, toi. T'es toujours en train de donner des ordres.

Franklin Clinton : Allez !

Lamar Davis, discrètement : Vas-y, amène-toi. (il remarque les deux voitures) Merde, celui-là doit avoir une petite bite.

Franklin Clinton : Ouais, et tout ça sans payer le crédit.

Lamar Davis : La vache, ça c'est de la caisse. Laquelle tu veux, mec ?

Franklin choisit une des deux voitures et Lamar court prendre place dans l'autre.

Lamar Davis : Ah ouais ? T'essaierais pas de compenser ta petite bite, toi ?

Franklin Clinton : Carrément ! Oh merde, il y a un toit ouvrant automatique et tout...

Lamar Davis : Il aurait dû payer son ardoise !

Franklin Clinton : Il faut taffer pour garder ce genre de caisse. Maintenant, elle est à nous.

Lamar Davis : Ouais, je veux voir ce qu'elle a dans le ventre. Hé, tu peux me parler avec le téléphone mains libres, OK ?

Franklin Clinton, voyant Lamar démarrer en trombe : Ah, c'est comme ça ? D'accord.

CONSIGNE : Suivez Lamar.

Lamar et Franklin passent pas l'Union Depository, puis s'arrêtent sur un parking. 

Franklin : Putain, pourquoi tu t'arrêtes ? Pousse-toi de là, bouche pas la route.

Lamar : Cause toujours. C'est ton cul que je vais boucher. 

Franklin : Vas-y, dis pas des trucs comme ça. 

Lamar, entendant des sirènes se rapprochant : Ahh, merde. Et merde, les poulets ! 

Franklin : T'affole pas. On a les papiers. 

Lamar : Tu vas leur expliquer, alors. (il démarre en trombe) Je te retrouve à la concession !

Franklin : Mon cul, je leur explique rien !

CONSIGNE : Semez les flics.

Franklin parvient à semer la police.

CONSIGNE : Ramène la voiture à la concession.

Une fois à la concession, Franklin tombe sur Simeon Yetarian, son employeur, en pourparlers avec un jeune homme du nom de Jimmy De Santa.

Lamar : C'est là qu'on rigole.

Simeon : Bon, t'es sûr d'en avoir assez dans le pantalon, Jimmy ? Prends le volant et prouve-le.

Jimmy : D'accord.

Lamar : Bon, on rentre au bercail ?

CONSIGNE : Allez chez Franklin.

Franklin et Lamar montent dans la voiture de Franklin et quittent la concession. Ils arrivent chez la tante du protagoniste, Denise, par qui il est hébergé. Ils descendent de voiture.

Lamar : Alors, tu vas m'inviter à entrer ?

Franklin : Sûrement pas. On se voit au boulot.

Lamar, énervé : Allez, sois pas jaloux parce que je suis un beau gosse. Peut-être que tu serrerais plus si t'avais une coupe de cheveux moins pourrave... T'aurais peut-être même une chance que Tanisha te passe un coup de fil quand elle en aura marre du chirurgien ou de l'avocat qu'elle se tape. Eh ouais...

Franklin : Hein ?!

Lamar s'en va ; Franklin rentre chez sa tante.

Denise, au téléphone : Oh, chéri... À qui le dis-tu ? Il est là. On vit sous le même toit et c'est pas normal. (À Franklin) Ouste ! Va donc faire un tour dehors ! (À son correspondant) Bon, on se voit plus tard, d'accord ? (Elle raccroche et s'adresse à son neveu) J'étais au téléphone, occupe-toi de tes affaires ! Maudit parasite. »

AchèvementsModifier

À l'issue de cette mission, le joueur débloquera les achèvements suivants sur Xbox 360 et PlayStation 3 :

  • (10 G) — Bienvenue à Los Santos

DéblocageModifier

Cette mission débloque les salons de coiffure.

Personnages apparaissantModifier

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard