Fandom

Wiki GTA

Grand Theft Auto: Liberty City Stories

2 545pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Grand Theft Auto : Liberty City Stories
GrandTheftAutoLibertyCityStoriesBoxArt.jpg
Boitier PSP de GTA Liberty City Stories
Développeurs Rockstar Leeds
Rockstar North
Lucid Games (Android, iOS)
Éditeur(s) Rockstar Games
Moteur(s) de jeu Inconnu
Plateforme(s) PlayStation Portable
PlayStation 2
iOS
Android
Date(s) de sortie PSP : octobre 2005
PS2 : juin 2006
iOS : 17 décembre 2015
Android : 11 février 2016
Classification PEGI : 18 ans
Protagoniste(s) Toni Cipriani
Lieux Liberty City (univers 3D)
Année(s) dans le jeu 1998
Épisode précédent GTA San Andreas
Épisode suivant GTA Vice City Stories
Icones 02824.png
Grand Theft Auto: Liberty City Stories Musique de l'intro


Grand Theft Auto: Liberty City Stories est le neuvième épisode de la série Grand Theft Auto développé par Rockstar Leeds avec l'aide de Rockstar North et édité par Rockstar Games qui est sorti sur PlayStation Portable en octobre 2005 aux États-Unis et en Europe, sur PlayStation 2 en juin 2006, sur les appareils iOS le 17 décembre 2015 et sur les appareils utilisant Android le 11 février 2016.

Le jeu se déroule a Liberty City en 1998 avec Toni Cipriani comme personnage jouable et est une préquelle a Grand Theft Auto Advance et Grand Theft Auto III.

Principe de jeu Modifier

Liberty City est de retour. La ville dans laquelle les joueurs évoluaient en 2001 est de retour, mais cette fois-ci sur PSP. Ce n'est pas une simple adaptation, mais un Grand Theft Auto III amélioré avec les nouveautés de Vice City (pas celles de San Andreas au grand regret des fans).

Chronologiquement, le jeu se situe quelques années avant le premier épisode à Liberty City.

Cet épisode est le premier à proposer un vrai mode de jeu multijoueurs depuis Grand Theft Auto 2.

Le jeu est finalement sorti en Europe le 2 décembre 2005 donc plus tard que la date prévue (fin octobre). 

Les parties de Liberty City Modifier

Liberty City a une population de 6 millions d'habitants .

Liberty City compte trois parties:

  • Portland: La zone industrielle et résidentielle avec le port, les cités, les usines etc.
  • Staunton Island: La zone commerciale et résidentielle avec les appartements de luxe, les gratte-ciels, les hôtels etc.
  • Shoreside Vale: La grande banlieue de Liberty City, ici vous pouvez trouver des hôtels particuliers, des villas, des cités, des petits commerces et l'aéroport.

Les quartiers de Portland Modifier

L'île de Portland est la zone industrielle de Liberty City, située à l'est de la cité. Elle est surtout réputée pour être le cœur maritime de la ville. Des bateaux venant du monde entier sont amarrés sur les quais du Portland Embarcadero. C'est aussi la zone du métro aérien et malheureusement celle des fusillades, engendrées par la haine des autres peuples ethniques. Ce n'est pas pour rien que dans le cœur de l'île se trouve le quartier chinois.

Voici la liste des quartiers de Portland:

  • Red Light District: C'est un quartier qui regroupe les proxénètes, les boîtes de strip-tease et les cinémas pornographiques. Il ne fait pas bon y vivre et il n'est pas recommandé d'y sortir la nuit. Quartier contrôlé par la famille sicilienne des Sindacco.
  • Hepburn Heights: Petit quartier résidentiel situé à l'ouest de Portland, il compte une cité, un chantier et un parc. En plein développement. C'est devenu depuis quelque temps le territoire des Diablos, un gang de rue à fort accent hispanique.
  • Harwood: Quartier commercial, mais sur un petite partie seulement, le reste étant de l'herbe et un petit bois. Ce quartier est situé au nord de l'île et on peut y trouver une casse et une station service ainsi que le siège de Head Radio.
  • St Mark's: Quartier à l'est de l'île, c'est le quartier italien et de ce fait l'un des plus animés de toute la ville. On y trouve des ruelles, des commerces, des appartements, c'est le quartier des Leone, une famille de la mafia sicilienne.
  • Portland View: Ce quartier contient un hôpital, un poste de police et une étendue d'herbe en hauteur qui permet d'avoir une agréable vue sur l'immense complexe maritime de l'île.
  • Portland Harbor: C'est la plus grande partie du port de la ville, la plupart des trafics de voitures passent par là. Les grues couvrent même les cris des mouettes !
  • Portland Docks: Partie avant de Portland Harbor, où le poisson frais est entreposé. Lieu de rassemblement des grévistes.
  • Trenton (ou Industrial Estate): C'est le quartier des usines, des garages (on trouve notamment celui de Joey). Beaucoup de petits hangars. Le trafic du port a contaminé ce quartier en plein développement.
  • Atlantic Quays: Les quais donnent directement sur l'océan Atlantique. Ce quartier dispose d'entrepôts et de parkings pour camions et de plusieurs jetées. C'est là que se trouve le fameux et renommé Portland Embarcadero
  • Portland Beach: Située à l'est de la ville, c'est un longue plage déserte et recouverte de déchets.
  • Callahan Point: Ce quartier regroupe la zone en dessous et autour du Callahan Bridge, c'est d'ici que part la "Waterfront Promenade".
  • Callahan Bridge: C'est le pont qui relie Portland à Staunton Island. Il est actuellement en construction.
  • Chinatown: Quartier chinois situé au centre de l'île, il regroupe commerces et appartements. Sans doute le quartier le plus vivant de l'île avec son marché, sa laverie Wong et ses Triades.

Les quartiers de Staunton Island Modifier

L'île de Staunton est la zone commerciale de Liberty City, le cœur de la ville. C'est dans ces étendues urbaines que Liberty City a trouvé son surnom : ""La ville qui ne dort jamais"". Très étirée, l'île recèle bon nombre de magasins luxueux et entreprises faramineuses s'installant pour vivre à fond le rêve de tous les américains. Belleville Park est vraiment le noyau dur de la ville, une sorte de ligne séparant les buildings du sud des immeubles plus conventionnels du nord. L'expérience risque d'être mémorable.

  • Newport: Petit quartier situé à l'est de l'île, il compte un parking, des appartements, des condos, une marina et des docks. Moins prestigieux qu'Atlantic Quays à Portland mais beaucoup plus glamour ! C'est le territoire des Yardies, le gang jamaïcain de la ville.
  • Torrington: Grand quartier des affaires situé au sud-est de Staunton Island. L'économie de tout un pays, c'est ici ! On y trouve tous les grands buildings et tous les grands restaurants. Pour ceux qui n'auraient pas assez d'argent pour partir à Las Venturas jouer sa chemise pourront le faire ici, avec le seul casino digne de LV à Liberty City. Les Yakuzas ont d'ailleurs acheté le casino aux Américains.
  • Bedford Point: C'est la partie qui complète Torrington à l'ouest. Les grandes boutiques de modes, les voitures de sports incroyables et le siège du mythique Liberty Tree font de ce quartier un élément essentiel de la ville sans oublier le siège de LCFR.
  • Aspatria : Futur grand stade en construction situé au nord de la ville pour rivaliser avec le grand Los Santos Forum.
  • Belleville Park : Un parc situé en plein cœur de l'île, quelque peu inspiré de Central Park à New York.
  • Callahan Bridge : C'est le pont qui relie Portland à Staunton Island. Il est actuellement en construction. Fin des travaux en décembre 1998.
  • Fort Staunton : Quartier situé au nord de Newport et au sud de Rockford. Ce quartier possède des ruelles piétonnes (comme à Chinatown) des commerces et des immeubles typiques, un opéra, un resto, un métro et une placette. Il a malheureusement été détruit par une bombe en janvier 1999. Seul un petit parc avec un restaurant a résisté à l'explosion. Les ruines devraient être rasées pour construire un immeuble de 500 mètres: le staunton plaza qui devrait être achever en 2005.
  • Liberty Campus : Université de Liberty City aussi renommée que le Greenclass College de Las Venturas.
  • Rockford : Le nord de la ville où se situe l'hôpital, une gare de métro et le ferry reliant Staunton Island à Portland.

Les quartiers de Shoreside Vale Modifier

L'île de Shoreside Vale est la zone résidentielle de la ville. Dans la jungle urbaine de la ville, ce coin d'herbe est le paradis de ceux qui ont besoin de calme. Le grand aéroport de la ville y est établi. Le barrage aussi. En fait, cette zone a surtout été conçue pour les grands manie-tout du quartier commercial. On y trouve une banlieue pittoresque, une banlieue moyenne et une banlieue luxueuse.

  • Francis International Airport : L'aéroport de la ville. L'un des plus grands du monde ! Le trafic est toujours aussi grouillant devant le terminal principal. Le cartel Colombien y traîne souvent la nuit.
  • Pike Creek : Petit quartier résidentiel au nord de l'aéroport ou est situé plusieurs commerces, le poste de police, l'hôpital, le Pay'n'spray, 8-ball...
  • Cedar Grove : Quartier avec maisons luxueuses situé au nord de la ville. Le Starfish Island de Liberty City, avec piscines et voitures élégantes ! Là encore, le cartel Colombien y traîne la soirée.
  • Wichita Gardens : Jardins ou sont situés des appartements. C'est une cité pauvre. Une banlieue reculée, quoi... Les Hoods ont d'ailleurs fait de ce coin leur territoire.
  • Cochrane Dam : Barrage de mer de Liberty City.

Histoire Modifier

Les jeux de la série Grand Theft Auto construisent un univers cohérent. Grand Theft Auto: Liberty City Stories raconte l'histoire d'un personnage mineur que l'on retrouve dans Grand Theft Auto III, mais qui cette fois est le personnage principal.

Grand Theft Auto: San Andreas est l'épisode qui précède cette histoire. Il se déroule en 1992 et Liberty City Stories en 1998.

Dans Liberty City Stories, le joueur incarne Toni Cipriani, qui était un ponte de la Mafia dans Grand Theft Auto III. En effet, dans ce jeu, Toni donnait au héros des missions, et dirigeait en même temps un restaurant italien appartenant à sa mère. Il était également très ami (du moins, en apparence) avec Salvatore Leone, Don de la famille Leone.

L'histoire se situe avant celle de Grand Theft Auto III; Toni n'est qu'un inconnu quand il arrive à Liberty City. Caché depuis plusieurs mois après un assassinat qui a du mal finir, il revient à Liberty, et retrouve Salvatore. Celui-ci lui explique qu'il a perdu sa place dans la Mafia, et est retombé au bas de l'échelle sociale. Dans un premier temps, il travaillera pour celui qui l'a remplacé, Vincenzo Cilli, qui vit principalement dans un entrepôt aux quais. Vincenzo est un personnage jaloux, pervers, et manipulateur, qui ne verra pas du bon œil l'arrivée de Toni dans sa petite vie tranquille, et n'hésitera pas à le traiter comme un moins que rien. Énervé, Toni finira cependant par "calmer le jeu" auprès de Vincenzo, en lui montrant qu'il n'est pas homme à se laisser faire.

Très vite, Toni comprendra que la Mafia est en déclin. On découvre trois familles dans ce jeu : les Leone, les Forelli, et les Sindacco. Tout au long des autres Grand Theft Auto, les fans ont déjà connu et rencontré ces trois familles. Elles sont ici au cœur du problème. Ces trois familles dirigent en effet toute la ville, et ont donc le contrôle et le maintien du crime organisé. Malheureusement, elles commencent à se faire la guerre. Les trois s'accusent respectivement d'attaquer les autres, et la situation risque de dégénérer très rapidement.

De plus, Toni verra que même sa mère ne le respecte plus. Cette dernière mettra en effet un contrat sur sa tête, et ne le retirera que lorsqu'il aura réussi à faire ses preuves.

En attendant, Toni est obligé de se mêler à la guerre entre les Leone et les deux autres familles : les Forelli, et les Sindacco. Il travaillera pendant un temps avec une taupe, JD O'Toole, qui dirige un club de strip-tease appartenant aux ennemis, mais qui souhaite devenir un Leone. Il sera malheureusement abattu par Mike après avoir fait ses preuves. Ce dernier considérera en effet que quelqu'un qui a trahi une fois finit toujours par trahir une seconde fois.

Progressivement, la guerre des gangs oblige les familles à faire des concessions. Ainsi, les Triades s'emparent de Chinatown, et les Diablos émergent aux hauteurs de Hepburn en construction. Ceux-ci ont été créé par les Sindacco afin de réduire la puissance de la Famille Leone. La situation se compliquant de plus en plus à Portland, Salvatore décide de prendre le large, et part avec Toni à Staunton Island, afin de trouver des alliés potentiels.

Il se tourne donc vers la politique et les milieux corrompus. Salvatore sait que le maire travaille pour les Forellis, et souhaite élire un nouveau maire qui sera pour les Leone. Toni se charge donc de tuer l'ancien maire, et aide ensuite Donald Love, richissime homme d'affaires à l'esprit dispersé, à promouvoir sa campagne contre son ennemi majeur : O' Donovan. À coups de malversations politiques, Donald finira par s'attirer la cote auprès de la population, déjouant les stratégies d'O' Donovan, comme la création de faux bulletins de vote. Malheureusement, O'Donovan contre-attaquera, en mettant à jour les relations douteuses entre Love et Cipriani. Love perdra sa campagne, et sera ruiné.

En même temps, Toni travaillera pour un mystérieux évangéliste, qui est un fait Ned Burner, un journaliste aux méthodes peu glorieuses. Afin d'obtenir de gros scoops sur des assassinats et des catastrophes, ce journaliste créé les catastrophes en question ! Il finira cependant par se heurter aux mauvais coups des Leone, et sera tué par Toni.

Toni rencontrera également Leon McAffrey, et quelquefois, son partenaire Ray Machowski, que l'on connaît plus dans Grand Theft Auto III, un flic ripoux qui travaille avec les Leone, mais avec aucune confiance de la part des deux. Il aidera Toni à porter un coup aux Forelli dans le secteur de Newport en faisant émerger les Yardies, qui deviendront ennemis de toutes les familles à la fois.

Salvatore et Toni finiront par apprendre après capture de l'assistant du maire ce qui se passe. Les Familles mafieuses sont en fait manipulées par les Siciliens, qui ont monté les familles les unes contre les autres. Leur plan est simple. Ils espèrent que les Familles se détruiront entre elles, et qu'ils n'auront plus qu'à les achever pour prendre le contrôle absolu de la ville.

Salvatore ne tardera pas à être mis en prison, et Toni recevra alors ses ordres depuis sa prison. Salvatore souhaite utiliser les Hoods pour combattre les deux autres Familles. Toni cèdera donc aux Hoods un nouveau territoire à Shoreside Vale, qui portera un autre coup fatal aux Forellis et aux Sindaccos. Il finira même par tuer le chef des Sindaccos en faisant exploser son bateau. Il ne restera alors plus que les Forellis pour combattre les Leone, les Sindaccos n'ayant plus de chef, et se faisant massacrer. En somme, le plan des Siciliens semble marcher à merveille.

Un nouvel ennemi viendra ensuite affronter les Leone : les Yakuzas, qui ont des vues sur Torrington et sur le reste de la ville. Grâce à l'aide de la femme du chef des Yakuzas, Toshiko Kasen, Toni parviendra cependant à maîtriser les Yakuzas, démolissant leur arme de guerre, leurs capitaux, et tuant leur chef Kazuki sur le toit du casino.

Donald Love fera alors son retour dans la vie de Toni, lui expliquant sa situation catastrophique. La politique n'a pas marché pour lui, et il croupit dans un appartement merdique, mais, tel le Phénix renaissant de ses cendres, a trouvé une idée pour regagner son empire : l'immobilier ! Il compte en effet appliquer les consignes de son ancien mentor, Avery Carrington, et décide pour commencer de tuer ce dernier, afin de lui piquer ses projets.

Love découvrira ainsi le subtil plan d'Avery, qui consiste à faire exploser tout un quartier de Liberty, Fort Staunton. Toni obéit, et place une série de bombes surpuissantes dans les égouts. Malheureusement, la belle vie de Love se complique lorsque le Cartel Colombien débarque chez lui pour le tuer. Il part alors en avion. On suppose qu'il reviendra après à Liberty, vu qu'il est présent dans l'aventure de Grand Theft Auto III.

Pendant ce temps, Salvatore réussit à sortir de prison.

Les Siciliens sont cependant maintenant puissants, les Forellis toujours présents, et la Mafia perd de plus en plus de pouvoir. Tony et Salvatore parviennent à retrouver les Siciliens au phare de Portland puis à les stopper, et sauvent la famille Leone du désastre. Mais les Leone ne sont pas totalement victorieux de la guerre mais comptent bien la gagner...

Grand Theft Auto III est la suite de cette histoire.

Gangs de GTA : Liberty City StoriesModifier

Voir article détaillé : Gangs de Grand Theft Auto : Liberty City Stories

Gangs majeursModifier

Gangs mineursModifier


La série Grand Theft Auto
Jeux GTA GTA 1 | London 1969 | London 1961 | GTA 2 | GTA III | Vice City | Advance | San Andreas | Liberty City Stories | Vice City Stories | GTA IV | The Lost and Damned | Chinatown Wars | The Ballad of Gay Tony | Episodes From Liberty City | GTA V
Lieux Liberty City | Alderney | Vice City | San Andreas (Los Santos, San Fierro, Las Venturas) | Londres | Anywhere City
Héros Claude Speed | Claude (GTA III) | Tommy Vercetti | Mike | Carl Johnson | Toni Cipriani | Victor Vance | Niko Bellic | Johnny Klebitz | Huang Lee | Luis Fernando Lopez | Michael De Santa, Franklin Clinton et Trevor Philips
Missions GTA 1 | GTA 2 | GTA III | Vice City | Advance | San Andreas | Liberty City Stories | Vice City Stories | GTA IV | The Lost and Damned | Chinatown Wars | The Ballad of Gay Tony | GTA V
Personnages GTA 1 | London | GTA 2 | GTA III | Vice City | Advance | San Andreas | Liberty City Stories | Vice City Stories | GTA IV | The Lost and Damned | Chinatown Wars | The Ballad of Gay Tony | GTA V | Personnages réels
Véhicules GTA 1 | London | GTA 2 | GTA III | Vice City | Advance | San Andreas | Liberty City Stories | Vice City Stories | GTA IV | The Lost and Damned | Chinatown Wars | The Ballad of Gay Tony | GTA V | Marques automobiles
Armes GTA 1 | GTA 2 | London | GTA III | Vice City | Advance | San Andreas | Liberty City Stories | Vice City Stories | GTA IV | The Lost and Damned | Chinatown Wars | The Ballad of Gay Tony | GTA V
Stations de radio GTA 1 | London | GTA 2 | GTA III | Vice City | San Andreas | Liberty City Stories | Vice City Stories | GTA IV | Chinatown Wars | Episodes From Liberty City | GTA V
Codes GTA 1 | GTA 2 | GTA III | Vice City | Advance | San Andreas | Liberty City Stories | Vice City Stories | GTA IV | Chinatown Wars | GTA V
Connexes Modifications | Chronologie | Collections | Artworks | Sauts | Rodéos/Kill Frenzies | Multijoueur (MTA, VC-MJ, SA-MJ, GTA Online) | GTA-like | Easter Eggs | Indice de recherche | Police | Gangs | Planques | Traductions

Démarrer une discussion Discussions à propos de « Grand Theft Auto: Liberty City Stories »

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard