Wikia

Wiki GTA

Grand Theft Auto 1

Discussion0
2 075pages sur
ce wiki
Info Cette page est protégée en raison d'actes de vandalisme, de guerre(s) d'édition, de plusieurs conflits de versions ou suite à un fort trafic. Si vous souhaitez des changements sur cette page, vous pouvez en discuter en page de discussion.

Toute modification sans raison valable de cette page provoquera un blocage provisoire de l'utilisateur.



Grand Theft Auto
GTA1 Box Art

Jaquette de GTA 1

DéveloppeursRockstar North
Tarantula Studios
ÉditeursASC Games
SortiePlayStation
Octobre 1997
PC
Octobre 1997
Game Boy Color

1999

PlateformesPersonal Computer
PlayStation
Game Boy Color
Notations

BBFC : 18
ESRB : M (Game Boy Color : T)
USK : 16+
OFLC : MA 15+ (Game Boy Color : M15+)
OFLC (NZ) : R18
SELL : 16
ELSPA : 15+ (Game Boy Color seulement)

PersonnagesInconnu
VillesLiberty City
Vice City
San Andreas
Année1997
Cet article concerne le premier opus de la série Grand Theft Auto - visitez ce lien pour les autres épisodes.


Icones 02824

Grand Theft Auto 1 Musique de l'intro


Grand Theft Auto, maintenant connu sous le nom de Grand Theft Auto 1 (en abrégé GTA 1) est le premier jeu vidéo de la série Grand Theft Auto. D'autres épisodes ont suivi, tels que Grand Theft Auto: Vice City ou Grand Theft Auto: San Andreas. Grand Theft Auto: London 1969 avait été réalisé en tant qu'extension de GTA 1 et a lui-même servi de support à Grand Theft Auto: London 1961.

L'intrigue fait traverser au joueur les villes de Liberty City, San Andreas et Vice City en 1997. Les noms de ces villes ont été repris mais les nouvelles cités (ou même État pour San Andreas) sont très différentes dans l'ère GTA III .

Le joueur peut choisir l'un des six protagonistes et même changer leur nom. Tout commence par le choix d'une première mission...

Histoire

Liberty City

Gangsta Bang

Les premiers employeurs du jeu sont un certain Bubby et Don Bald Man Sonetti. Ils proposent plusieurs missions, dont voler deux taxis ou encore tuer un préfet de police. Une autre mission se construit autour d'un piège tendu par Sonetti : une bombe a été dissimulée dans un bus et explosera s'il dépasse les 50mph (il s'agit bien sûr d'une référence au film Speed). Don Sonetti souhaitera avoir une entrevue avec le joueur dès que celui-ci aura gagné suffisamment de points.

Heist Almighty

Une fois de plus, le joueur doit accomplir plusieurs emplois pour achever le niveau. D'emblée, le téléphone sonne : c'est Bubby à l'appareil, Sasha a été enlevée (échouer à la mission révèlera que Sasha est en réalité un pantin du boss). Le joueur peut choisir de la secourir ou ignorer la mission - elle sera alors délivrée par la police grâce à un passant qui aura entendu ses cris. Lorsque le joueur aura effectué quelques missions (dont le meurtre de Sonetti) et ainsi gagné assez de points, il recevra un coup de fil de Bubby qui lui accordera quelques minutes pour le féliciter de la qualité de son travail mais la rencontre sera écourtée par l'arrivée de la police qui recherche activement Bubby. Ce dernier a enregistré le joueur sur un vol pour San Andreas.

San Andreas

Mandarin Mayhem

Le joueur fait son entrée à San Andreas et travaille pour Uncle Fu, qu'il ne connaît pas. Après plusieurs courses pour lui et des points supplémentaires, il sera autorisé à rencontrer le vieil homme qui construit un syndicat du crime d'une ampleur extraordinaire et se trouve honoré de compter un nouveau membre.

Tequila Slammer

Le nouvel employeur se nomme El Burro. Avec suffisamment de points, le joueur va demander à se rendre dans sa tanière. Le joueur a fourni un bon travail et El Burro lui en est reconnaissant. À présent, il veut lui rendre la pareille en récompensant le joueur par la découverte de Vice City.

Vice City

Bent Cop Blues

Samuel Deever, officier de police, invite le joueur après une apparente erreur de celui-ci ; il s'agit donc du nouvel employeur. C'est toujours à la mesure des points qu'il aura glanés que le joueur pourra ensuite rencontrer Deever, visiblement très agacé : si leurs chemins se croisent à nouveau, ils sombreront tous les deux...

Rasta Blasta

Le joueur travaille ensuite pour Brother Marcus ; la plupart des missions qu'il propose sont des meurtres. Quand le joueur a accumulé assez de points et se présente à lui, Marcus est fier et apparemment, le joueur a accompli son travail - l'ecclésiastique pense alors qu'ils ne se reverront pas de sitôt...

Armes

Voir l'article détaillé : Armes dans GTA 1.


  • Poing : arme non meurtrière mais capable d'immobiliser les ennemis pendant quelques secondes.
  • Pistolet : efficace mais lent à faire feu ; on le trouve toujours près des hôpitaux et des commissariats de police, il est aussi l'arme par défaut des policiers et des criminels dans le jeu.
  • Mitraillette : très efficace mais rare, on ne la trouve que dans quelques lieux donnés et elle n'a pas beaucoup de munitions ; elle est utilisée par la police quand le joueur a porté son indice de recherche à quatre étoiles.
  • Lance-roquettes : si destructeur qu'il peut même mettre le feu aux bâtiments, il faut donc l'utiliser avec précaution et à distance de la cible ; les chances de trouver cette arme sont par ailleurs très limitées.
  • Lance-flammes : apte à carboniser une voiture comme un individu, il est particulièrement efficace contre un groupe d'ennemis mais comme le lance-roquettes, il est très difficile à trouver dans le jeu.

Gameplay

Présentation générale

GTA 1 est constitué d'une série de niveaux dont chacun se déroule dans l'une des trois villes du jeu. À chaque niveau, le joueur doit gagner un nombre précis de points et cinq vies sont à sa disposition. Le score est converti en argent qu'on peut dépenser en peinture automobile et autres. Bien sûr, l'argent dépensé est soustrait au capital du joueur mais il disparaît aussi de la jauge du score à atteindre, repoussant d'autant la fin du niveau. Une fois le score fixé atteint, le joueur doit se rendre à un certain endroit et ainsi finir le niveau, autorisant également l'accès au suivant.

Hormis ces impératifs de points, le joueur est libre de mouvement : il peut explorer la ville à loisir, semer la mort et la désolation partout où il passe ou encore voler et vendre des véhicules ; bien sûr, terminer un niveau exige la plupart du temps d'achever plusieurs missions. Même dans celles-ci, le joueur conserve une certaine liberté puisqu'il peut généralement choisir son itinéraire vers une destination qui reste fixe cependant. À la fin des années 1990, peu de jeux d'action sur PC offraient au joueur un tel degré de liberté. Enfin, un nombre de vies limité oblige le joueur à être attentif lorsqu'il parcourt les rues.

Gagner des points

Il existe différentes manières de gagner les points nécessaires pour terminer chaque niveau dans GTA 1. Le joueur peut gagner des ponts en commettant divers crimes, tels que le braquage d'un véhicule (dix points chacun) ou le meurtre d'un policier (mille points chacun). Plus le crime est grave, plus il rapporte de points mais il attirera aussi l'attention des forces de l'ordre. Une autre façon de faire de l'argent est de voler des véhicules pour les vendre ensuite dans les nombreux ports de chaque ville, attribuant généralement plusieurs milliers de points par véhicule.

Ces activités peuvent conférer au joueur un assez grand nombre de points mais elles ne suffisent pas pour gagner les millions de points nécessaires pour terminer chaque niveau (sauf si le joueur a beaucoup de patience), il est donc nécessaire d'accomplir certaines missions. Pour chaque mission réussie, le joueur est rémunéré par une grande quantité de points (la plupart du temps environ cinquante mille).

Après avoir accompli une mission, le multiplicateur de score est augmenté d'un cran. Le multiplicateur de score élève le score normalement attribué : par exemple, un multiplicateur de valeur trois signifie que le joueur reçoit trente points (3x10) pour s'être approché d'un véhicule, au lieu des dix points habituels. Ce système s'applique à tous les types de points, y compris au « paiement » pour avoir terminé une mission.

Sur Game Boy, les multiplicateurs de score fonctionnent différemment. Le joueur peut recueillir des signes « x » cachés dans chaque ville, qui augmentent automatiquement le degré du multiplicateur. La première fois, la console indique « x2 », la deuxième fois « x3 » et ainsi de suite. Ceci affecte seulement les points obtenus après l'acquisition du multiplicateur. Les points que le joueur a déjà gagnés ne sont pas affectés, de sorte qu'il est dans l'intérêt du joueur de rechercher les marqueurs « x » le plus tôt possible dans le jeu.

Lieux

Voir l'article détaillé : Lieux dans GTA 1.

Les trois villes dans lesquelles le jeu se déroule sont modelées à partir de cités réelles aux États-Unis :

On retrouve le nom (mais pas la forme : par exemple, San Andreas devient un État dans l'ère GTA III) de ces trois villes dans les épisodes de la série Grand Theft Auto suivants :

Missions

Voir l'article détaillé : Missions dans GTA 1.

Dans la plupart des cas, les missions débutent sur un coup de téléphone, toutefois certaines peuvent liées à un lieu précis ou démarrer en montant à bord d'un véhicule donné. Dès que le joueur décroche son téléphone, il est obligé d'effectuer la mission donnée jusqu'à ce qu'il la réussisse ou qu'il échoue. Dans les missions déclenchée en entrant dans un véhicule, le procédé est différent : le joueur reçoit un message de type « J'ai un nouveau boulot pour toi, si tu veux. Autrement, dégage de ma voiture » et à ce moment là, il a quelques secondes pour sortir de la voiture avant que la mission ne commence.

Toutes les cabines téléphoniques cessent de sonner quand le joueur est en mission mais les missions véhicules restent disponibles. En acceptant une mission véhicule, le joueur peut annuler une mission téléphone (ceci fait échouer la mission mais sans notification d'échec). Une mission téléphone ne peut pas annuler une mission véhicule tant que le téléphone n'a pas arrêté de sonner.

Au début de chaque mission, le joueur reçoit une série d'instructions qu'il doit suivre. Les instructions sont données par étapes, ainsi les objectifs peuvent changer à un certain stade de la mission. Beaucoup de missions comportent des tâches à effectuer sans chronomètre, une pression de moins pour le joueur. Pourtant, il arrive parfois que des limites de temps soit imposées pour l'exécution de certaines missions mais aussi pour les courses-poursuites avec des gangsters ennemis ou les forces de l'ordre, tous les moyens étant bons pour arriver à destination à temps et/ou esquiver ses poursuivants - comme brûler les feux rouges, rouler sur les trottoirs (au risque de renverser quelques passants) et trouver tous les raccourcis possibles.

Police

Voir l'article détaillé : Indice de recherche dans l'ère GTA 1.

La police guette constamment les criminels. Le joueur a un indice de recherche qui reflète l'activité de la police à sa recherche. Au départ du jeu, cet indice est au niveau zéro, le joueur est inconnu des services de police. Si le joueur commet un crime, il ne passera plus inaperçu et le niveau grimpera, le maximum étant fixé à quatre.

Avec un indice de niveau un, la police a tendance à poursuivre le joueur uniquement si celui-ci passe à proximité. Si le niveau un demeure, le joueur peut toujours trouver un Pay 'n' Spray où son véhicule sera repeint. Au niveau quatre, la police installe des barrages sur les routes principales, tire à vue et envoie tous les renforts disponibles là où se trouve le joueur. Plus le nombre de crimes commis est important, plus le niveau de recherche augmente. En outre, si une mission amène quelqu'un à avertir la police dans un cas de cambriolage de banque, le joueur est parfois automatiquement recherché. Dans ce cas-là, il n'est pas surprenant que la police soit en état d'alerte maximal.

Le but des services de police est en général d'arrêter le joueur, pour cela ils n'hésiteront pas à lui tirer dessus (plus le niveau de recherche sera élevé, plus ils auront la gâchette facile) ou à essayer de le faire sortir de la route grâce en accrochant son véhicule.

Une fois arrêté, le joueur est emmené au commissariat de police le plus proche, il perd toutes ses armes et son armure ainsi que la moitié de son score multiplicateur, le niveau de recherche est ramené à zéro.

La police est déterminée à capturer le joueur mais on peut l'esquiver en repeignant sa voiture. Les pointillés autour de chaque ville représentent le nombre de Pay 'n' Spray (difficiles à situer pour un joueur novice).

Tout cela suffira à leurrer les services de police qui ne reconnaîtront pas le joueur, même s'ils le voient rentrer dans le garage ; bien sûr, les services du Pay 'n' Spray ne sont pas gratuits... Plus le niveau de recherche du joueur est élevé, plus le travail des mécaniciens sera coûteux en points.

Multijoueur

Malgré son âge, GTA 1 inclut un mode Multijoueur qui permet de se battre contre de « véritables » ennemis, grâce à une connexion LAN ou à un câble null-modem.

Plateformes

Grand Theft Auto 1 était à l'origine disponible sur DOS, il fut plus tard jouable sur Microsoft Windows, PlayStation et Game Boy Color. Étonnamment, la version Game Boy Color n'était pas amputée, ce qui était un véritable exploit technique avec la taille des villes converties pièce à pièce à partir de la version PC, les rendant ainsi beaucoup plus vastes que la plupart des mondes de jeu Game Boy Color à l'époque. Pour s'adapter à la jeune génération visée, le jeu a été vivement censuré (violence excessive, vulgarité).

Polémique

Le jeu, empreint de violence, a suscité de nombreuses controverses. Une telle orientation était intentionnelle, GTA 1 est devenu le premier jeu vidéo qui assume son contenu violent et s'en serve pour devenir populaire. Take-Two Interactive, les éditeurs du jeu, avaient embauché le journaliste Max Clifford (article en anglais) pour générer une polémique durable sur le jeu dans les média locaux. En conséquence, les hommes politiques s'en sont mêlés. Quel que fût l'impact sur la censure et le monde du jeu vidéo, la recette a fonctionné - le premier épisode de la série a connu un franc succès, ceux qui tentaient de l'interdire l'ont en réalité promu.

Anecdotes

  • A la base du développement, le jeu devait s'appelé Race'n'Chase et être un jeu de course poursuites ou le joueur pouvait incarné un voleurs ou un policier, et qui disposé de plusieurs modes de jeu différents. Mais à la suite d'un bug, les voitures de police fonçaient dans la voitures du joueur, ce qui plus aux développeurs. De plus des développeurs influencé par les jeux Elite et Syndicate voulait faire du jeu un monde plus ouvert. Et enfin, personne ne voulait jouer les policiers, car jouer le méchant de l'histoire été plus intéressant: Grand Theft Auto était née.
  • L'un des Easter Eggs cachés dans ce jeu est le célèbre bonus « Gouranga », donné pour avoir tué rapidement un groupe entier de moines Hare Krishna.
  • Les quartiers des trois villes sont inspirés d'arrondissements réels : Brix (tiré du Bronx) et Brocklyn (de Brooklyn) à Liberty City, Vice Beach (de Miami Beach) et Banana Grove (de Coconut Grove) à Vice City par exemple.
  • El Burro, l'employeur dans la seconde partie des missions à San Andreas, apparaît également dans GTA III, il propose alors des missions sur Portland Island à Liberty City ; il est aussi le chef des Diablos.
  • Head Radio est la seule station de radio dans GTA 1 disponible ensuite dans d'autres épisodes (GTA 2, GTA III et GTA Liberty City Stories).
  • La photo qui sert de jaquette au jeu provient de la police de New York, prise dans les années 80 et montrant une Plymouth Gran Fury foncé à travers l'interception de la Cinquième Avenue et de la 56éme rue (on peut d'ailleurs apercevoir la Trump Tower en arrière-plan). Cette image à servit de jaquette alternative à Grand Theft Auto 2 sur certains marché. Plusieurs autres jaquettes existe (dont une avec une Buick GSX), mais celle-ci est la plus commune.
La série Grand Theft Auto
Jeux GTA GTA 1 | London 1969 | London 1961 | GTA 2 | GTA III | Vice City | San Andreas | Advance | Liberty City Stories | Vice City Stories | GTA IV | The Lost and Damned | The Ballad of Gay Tony | Episodes From Liberty City | Chinatown Wars | GTA V
Lieux Liberty City | Vice City | San Andreas (Los Santos, San Fierro, Las Venturas) | Londres | Anywhere City | Los Santos (GTA V)
Héros Claude Speed | Claude (GTA III) | Tommy Vercetti | Carl Johnson | Mike | Toni Cipriani | Victor Vance | Niko Bellic | Johnny Klebitz | Huang Lee | Luis Fernando Lopez | Michael De Santa, Franklin Clinton et Trevor Phillips
Missions GTA 1 | GTA 2 | GTA III | Vice City | San Andreas | Advance | Liberty City Stories | Vice City Stories | GTA IV | The Lost and Damned | Chinatown Wars | The Ballad of Gay Tony | GTA V
Personnages GTA 1 | London | GTA 2 | GTA III | Vice City | San Andreas | Advance | Liberty City Stories | Vice City Stories | GTA IV | The Lost and Damned | Chinatown Wars | The Ballad of Gay Tony | GTA V | Personnages réels
Véhicules GTA 1 | London | GTA 2|GTA III | Vice City | San Andreas | Advance | Liberty City Stories | Vice City Stories | GTA IV | The Lost and Damned | Chinatown Wars | The Ballad of Gay Tony | GTA V | Marques automobiles
Armes GTA 1| GTA 2 | London | GTA III | Vice City | San Andreas | Advance | Liberty City Stories | Vice City Stories | GTA IV | The Lost and Damned | Chinatown Wars | The Ballad of Gay Tony | GTA V
Stations de radio GTA 1 | London | GTA 2 | GTA III | Vice City | San Andreas | Liberty City Stories | Vice City Stories | GTA IV | Chinatown Wars | The Lost and Damned | GTA V
Codes GTA 1 | GTA 2 | GTA III | Vice City | Advance | San Andreas | Liberty City Stories | Vice City Stories | GTA IV | Chinatown Wars | GTA V
Connexes Modifications | Chronologie | Collections | Artworks | Sauts | Rodéos/Kill Frenzies | Multijoueur (MTA, VC-MJ, SA-MJ, GTA Online) | GTA-like | Easter Eggs | Indice de recherche | Police | Gangs | Planques | Traductions

Wikis de Wikia à la une

Wiki au hasard