FANDOM


« In the Beginning »
Première mission GTA San Andreas (début)
Le premier plan de la cinématique au début de la mission dans GTA San Andreas.
Figure dans GTA San Andreas
Employeur Aucun
Difficulté Nulle
Lieux Quartier de Jefferson
↳ Ville de Los Santos
 ↳ État de San Andreas
Récompense « Big Smoke » (mission suivante)
Respect
« Bienvenue au pays, Carl. Alors, content d’être de retour ? Tu nous as pas oubliés, hein, p’tit ? »
―Frank Tenpenny à Carl Johnson pendant la mission.
« In the Beginning » [ɪn ðə bɪˈɡɪnɪŋ] est la première mission dans Grand Theft Auto: San Andreas. Elle est constituée d’une longue cinématique d’exposition laissant place à un seul objectif pour le joueur : rejoindre Grove Street, le berceau de Carl Johnson (le protagoniste), à l’aide d’un BMX garé à côté de lui au début de la mission.
  • Il s’agit des premières images que tout joueur de GTA San Andreas a vues en lançant le jeu.
  • La mission suivante s’intitule « Big Smoke ».

Distinction préalableModifier

Cette première mission est difficile à appréhender de la même manière que n’importe quelle autre dans GTA San Andreas. En effet, l’accès à la mission suivante (symbolisé par l’icône « CJ » sur le radar du joueur) est disponible dès la fin de la cinématique et le début du « jeu » à proprement parler, il pourrait donc s’agir d’une simple cinématique introductive qui débouche sur un bref apprentissage des commandes élémentaires, sans pour autant mériter le nom de mission. Les planques à travers la ville sont aussi disponibles à l’achat, pour peu que le joueur réunisse la somme nécessaire (par exemple en entrant le code qui attribue au joueur 250 000 $ en plus de restaurer sa santé et son armure), ce qui n’est pas le cas pendant les autres missions du jeu. Néanmoins, après avoir acheté une planque, le joueur peut sauvegarder sa partie avant même d’avoir accompli la mission suivante : cette partie portera alors le nom « In the Beginning », qu’il semble judicieux de donner aussi à cette sorte de mission introductive.

ContenuModifier

IntroductionModifier

Le premier plan de la cinématique introductive est une simple mention écrite en blanc sur le fond noir de l’image : « Francis INTL. Airport, Liberty City, 1992. » Carl apparaît ensuite à l’écran, enregistrant sa valise au Francis International Airport de Liberty City pour un vol de la Juank Air en direction de Los Santos, où il n’a pas remis les pieds en cinq ans. Le plan suivant montre Carl récupérant sa valise au Los Santos International Airport, alors qu’il se remémore (en voix-off) le coup de fil que lui avait passé son frère Sweet pour lui annoncer la mort de leur mère Beverly Johnson, évènement tragique qui avait déterminé Carl à rentrer. À la sortie de l’aéroport, il monte dans un Taxi qui doit l’amener dans le quartier de Ganton.

Mais au dernier feu rouge avant sa destination, il est arrêté par trois policiers des Community Resources Against Street Hoodlums (CRASH) : Frank Tenpenny, Eddie Pulaski et Jimmy Hernandez, qui sortent de leur voiture de police et retirent à Carl les billets de banque qu’il avait sur lui, prétendant qu’il s’agit d’argent obtenu en vendant de la drogue. Ensuite, Pulaski et Hernandez escortent Carl dans la voiture de police et l’emmènent à travers les rues de Los Santos, l’informant en route qu’ils peuvent lui faire porter à tout moment la responsabilité de l’assassinat de l’officier Ralph Pendelbury, commis peu avant leur conversation, s’il ne leur obéit pas (c’est cette menace qui explique le niveau de recherche de quatre étoiles atteint par le joueur s’il quitte la ville au début du jeu). Pour toute conclusion, le passager à côté de Carl se contente de l’éjecter de la voiture dans une ruelle du quartier de Jefferson, territoire historique des Ballas, gang ennemi des Familles de Grove Street dont Carl fait partie.

DéroulementModifier

Le joueur peut enfin contrôler son personnage quand celui-ci se retrouve à Jefferson, en plein territoire Ballas. Le joueur fait alors l’apprentissage des commandes de direction, d’entrée et de sortie d’un véhicule etc. Le but de la mission est de rallier la maison des Johnson sur Grove Street avec un BMX garé à côté du joueur. Le chemin le plus court est de sortir de la ruelle à droite, de suivre la voie ferrée jusqu’à la première à gauche, puis prendre la première à droite, longer les fontaines et le terrain de basketball du quartier d’East Los Santos, emprunter le pont qui enjambe l’autoroute de Los Santos puis prendre la première à gauche et continuer sur Grove Street jusqu’au cul-de-sac où se situe la maison familiale. Le joueur n’aura qu’à se garer devant la maison et marcher sur le marqueur rouge au pied des marches du perron pour débuter la mission suivante.

ScriptModifier

Carl Johnson est au Francis International Airport de Liberty City, où il enregistre son unique valise à un comptoir de la Juank Air.

Carl Johnson (narrateur) : Après cinq ans sur la côte Est, il était temps de rentrer.

Carl attend maintenant sa valise au bord d’un carrousel à bagages du Los Santos International Airport. Il se remémore l’annonce du décès de sa mère par téléphone.

Carl : Yo !

Sweet : Carl, c’est Sweet.

Carl : Quoi de neuf, Sweet ? Qu’est-ce que tu veux ?

Sweet : C’est Maman… Elle est morte.

Carl sort de ses pensées et monte dans un Taxi qui doit le conduire à la maison familiale sur Grove Street. Au dernier feu rouge, entre le Los Santos Forum et sa destination, le Taxi est suivi par une voiture de police dont sortent Jimmy Hernandez et Eddie Pulaski, suivis de Frank Tenpenny qui se sert du haut-parleur du véhicule.

Frank Tenpenny : Toi, le passager, on veut voir tes mains ! Carl sort du Taxi et recule vers les policiers. Stop. Mets-toi à genoux ! Carl s’exécute. Maint’nant, à plat ventre ! Carl s’allonge au sol, menacé par les 9 mm de Hernandez et Pulaski. Voilà. Hernandez fouille Carl et trouve des billets de banque qu’il tend à Tenpenny. Je vais prendre ça, Hernandez.

Carl : Hé, c’est à moi, mec ! C’est mon fric !

Tenpenny, prenant les billets : Apporte-moi ça ici… La thune de la drogue…

Carl : Mon fric, putain…

Eddie Pulaski : Je m’occupe du rapport.

Tenpenny : Bienvenue au pays, Carl. Alors, content d’être de retour ? Tu nous as pas oubliés, hein, p’tit ?

Carl : Sûr que non, officier Tenpenny. C’est juste que j’comprends pas c’qui vous a retardés…

Tenpenny : Monte dans la caisse…

Carl, escorté par Hernandez et Tenpenny jusqu’à la portière arrière droite de la voiture de police : Mollo, mec. Merde !

Tenpenny : Fais gaffe à ta tête. Il cogne volontairement la tête de Carl contre l’encadrure de la portière. Oh, désolé, p’tit… Pulaski rit.

Pulaski, au taximan resté à l’arrêt devant eux : Casse-toi de là, gros bâtard ! Il monte alors dans la voiture. Putain de chicanoIl se retourne vers Hernandez. Oh, euh… désolé…

Carl, voyant le Taxi s’éloigner : Ma valise. Hé, putain, ma valise !

Les quatre hommes commencent un tour dans l’est de Los Santos à bord de la voiture de police.

Tenpenny : Alors, quoi de neuf ? Comment va la famille ?

Carl : J’suis là pour enterrer ma mère. Vous le savez bien.

Tenpenny : Ouais, y paraît… Alors, qu’est-ce t’as branlé d’autre, Carl ?

Carl : Rien. Maintenant, je vis à Liberty City, et j’suis clean. Tout c’qui y a d’légal.

Tenpenny, riant : Non, t’as jamais été clean, Carl.

Pulaski : Merde, c’est quoi ça ?

Tenpenny : Un flingue qu’a servi à descendre un officier de police, y a pas dix minutes… L’officier Pendelbury, un brave type ! T’es un rapide, mec…

Carl : J’descends à peine de l’avion !

Pulaski : Mais heureusement, on t’a chopé et on a récupéré l’arme du crime…

Carl : C’est pas mon flingue…

Tenpenny : Te fous pas d’ma gueule, Carl !

Pulaski : Ouais, te fous pas d’sa gueule !

Carl : Putain, vous voulez quoi encore ⁈

Tenpenny : On te retrouvera quand on voudra. D’ici là, fais gaffe à pas descendre des représentants de l’ordre !

Carl : Vous pouvez pas m’laisser ici, c’est le territoire des BALLAS bordel !

Tenpenny : Je croyais que t’étais clean, Carl ? Que tu t’étais rangé…

Pulaski, à la radio de la police : Ici voiture 58… QUOI ⁉

Tenpenny, poussant Carl hors de la voiture en marche : À un de ces quatre, Carl…

Pulaski : L’officier Pendelbury a été abattu ? O.K., on arrive !

Carl, se relevant de sa chute : Merde, manquait plus que ça… Le pire endroit au monde : le territoire des Ballas de Rollin Heights. Ça fait cinq ans que j’traîne plus à Grove Street, mais les Ballas, eux, y s’en branlent.

CONSIGNE : Monte sur le vélo.

AnecdotesModifier

  • La cinématique introductive fait suite au film The Introduction réalisé à partir d’images du jeu.
  • Le Taxi qu’a pris Carl au Los Santos International Airport est arrêté par les officiers du CRASH devant un Liquor Store et un magasin 98¢ que l’on aperçoit à l’arrière-plan, situés derrière la maison des Johnson, ce qui signifie que Carl était presque arrivé à destination avant de tomber aux mains de la police.
  • Cette première mission propose à Carl de rejoindre Grove Street sur un BMX mais le joueur reste libre de choisir un autre moyen de transport pour arriver à destination.
  • Débuter la mission suivante n’est pas une nécessité immédiate, le joueur peut explorer les alentours pendant plusieurs jours (dans le temps de la fiction), limité par la seule faim de Carl dont la santé diminuera lentement après trois jours de jeûne, les seuls moyens d’obtenir de la nourriture à ce stade du jeu étant les vendeurs ambulants et les distributeurs (les restaurants sont ouverts seulement après la réussite de la mission « Ryder »).
  • Dans la cinématique d’introduction, la valise de Carl porte un autocollant Rockstar Games.
  • La voiture de police dans laquelle circulent les trois officiers du CRASH semble plus sombre que la version normale dans le jeu car elle ne reflète aucune lumière sur sa carrosserie.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard