FANDOM


That Special Someone
ThatSpecialSomeone
Roman Bellic (à gauche) tente de dissuader Niko Bellic (au centre) de se venger de Darko Brevic (à droite).
Figure dans GTA IV
Protagoniste(s) Niko Bellic
Employeur(s) United Liberty Paper
Lieu de début Aléatoire (appel téléphonique)
Lieu de fin Appartement de Brucie Kibbutz
↳ Arrondissement de Broker
↳ Ville de Liberty City
Récompense(s) Succès/Trophée « That Special Someone »
Mission(s) précédente(s) « Pest Control » (Jimmy Pegorino)
« Liquidize the Assets » (Jon Gravelli)
« Buoys Ahoy » (Bernie Crane)
« Paper Trail » (United Liberty Paper)
« Undertaker » (Patrick McReary)
Mission(s) suivante(s) « One Last Thing » (Pegorino)
« Bellic, j'ai ton gars. Il va pas tarder à arriver en avion et il t'attendra bien sagement dans la zone de fret de l'aéroport. [...] A partir de maintenant, t'es tout seul. Au revoir. »
― Appel téléphonique du contact de United Liberty Paper à Niko Bellic au début de la mission.
« That Special Someone » [ðæt ˈspɛʃəl ˈsʌmwʌn] est la dernière mission confiée par United Liberty Paper à Niko Bellic (le protagoniste) dans Grand Theft Auto IV. Il s'agit également de la première mission de la dernière partie du jeu.

DescriptionModifier

Niko reçoit un appel du contact d'U.L.P., qui lui annonce avoir trouvé, avec l'aide de Jon Gravelli, le dernier des deux hommes (avec Florian Cravic) que le Serbe recherche depuis son arrivée à Liberty City : Darko Brevic. Le contact le remercie pour ses services et lui fait remarquer que cette occasion marque la fin de sa collaboration avec lui. Niko, qui attendait ce moment depuis si longtemps, cherchant des réponses concernant son passé, appelle immédiatement son cousin Roman Bellic. Ce dernier dit au protagoniste qu'il veut être à ses côtés et Niko passe le chercher à Firefly Island.

« Niko : Tu te souviens de moi ?
Darko (en serbe) : Fous-moi la paix ! Je te connais pas ! [...]
Niko : Mais si. Je suis celui qui a survécu.
 »
― Niko se confrontant enfin à Darko, essayant de lui refraîchir la mémoire.

Ensemble, les cousins Bellic se rendent à l'aéroport de la ville, plus précisément dans la zone de fret. Là, des agents d'U.L.P. ouvrent les portes de leur van et jettent Darko Brevic à terre. Niko s'approche lentement de celui-ci et lui demande s'il se rappelle de lui. Darko prétend ne pas le reconnaître, ce qui pousse Niko à le secouer. Finalement, l'autre finit par se souvenir du protagoniste, qui lui demande alors pourquoi il avait trahi son escouade durant la guerre de Yougoslavie.

Darko répond que ses amis avaient été tués par ceux de Niko, qui composaient l'escouade ce jour-là. On  lui avait alors proposé de l'argent s'il éliminait l'escouade du protagoniste. En réalisant que la somme n'était que de mille dollars, Niko n'en revient pas. Douze de ses amis ont été tués par Brevic, pour seulement mille dollars ! Le protagoniste lui rétorque que Darko lui a gâché sa vie. 

« Tue-moi, alors ! Sale hypocrite ! Crois-moi, tu me rendras service. »
― Darko disant à Niko de le tuer.

Brevic se met à genoux et demande à Niko de le tuer, disant qu'il lui rendra service en le faisant. Roman tente calmement de dissuader son cousin d'abattre le traître, lui suggérant de quitter les lieux et de le laisser souffrir avec les erreurs de son passé. Niko doit alors faire un choix.

Niko choisit d'éliminer Darko et de venger ses amis. Le joueur peut le tuer de deux manières différentes : en l'abattant simplement avec une arme ou en déclenchant une exécution en pointant Darko avec un pistolet. Si l'exécution est choisie, Niko tire douze fois sur Darko — une balle pour tous ses amis morts par sa faute. En remontant dans la voiture, Roman lui demande alors s'il se sent mieux maintenant que tout est terminé. Niko lui répond que finalement, il ne se sent pas vraiment mieux, et ressent comme un vide. Il ramène alors son cousin chez Brucie Kibbutz.

« Roman : T'as fait ce qu'il fallait, Niko. C'est pas souvent qu'on peut être sûr de ce qu'on fait, mais t'as vraiment fait ce qu'il fallait. Tu peux être fier de toi. [...]
Niko : J'ai laissé vivre un sale traître, un junkie malade... après l'avoir poursuivi pendant dix ans... [...] Il a fallu que je me retienne de toutes mes forces, tout ça dans un seul but : ne pas tuer Darko. Pour ne pas me venger de toutes les morts qu'il a causées. [...] Je ne sais pas. J'en mourrais envie depuis si longtemps. Il serait mort comme tous ceux de notre village, et puis voilà... [...] J'aurais aussi pu tuer Darko, et continuer à vivre, mais quand je l'ai vu, j'ai réalisé que rien ne changerait [...] ce n'est pas en me vengeant que je pourrai oublier ce que j'ai vu. Il n'y que les morts qui peuvent oublier. Les vivants ne peuvent pas. Alors tu vis quand même et t'essaies de trouver ton bonheur. T'essaies d'avancer... Ouais, j'essaie...
 »
― Conversation entre Roman et Niko après que celui-ci a résisté à la tentation de tuer Darko.

Niko se résigne à éliminer Darko et le laisse s'enfuir en s'éloignant de lui. Dans la voiture et en chemin jusque chez Brucie Kibbutz pour déposer Roman, Niko se sent content d'avoir épargné Brevic, qui devra toujours vivre avec douze vies brisées sur la conscience.

Après la mission, le protagoniste appelle Florian Cravic et lui annonce ce qu'il a fait de Darko. Jimmy Pegorino appelle ensuite Niko et lui demande de venir le voir à Alderney.

AnecdotesModifier

  • Il s'agit de l'une des rares missions où Niko retient des larmes, comme il est possible de l'entendre lorsque Darko lui annonce la somme pour laquelle il a trahi ses amis.
  • Peu importe si Niko a tué ou épargné Darko, en montant dans la voiture, il éteindra la radio. Il s'agit de l'une des quatre fois dans la série Grand Theft Auto où le protagoniste choisit d'éteindre ou de changer de radio lui-même. Les trois autres occasions de ce type se trouvent dans une mission de Grand Theft Auto: Vice City et deux missions de Grand Theft Auto V.
    • Par ailleurs, il est possible de réactiver la radio juste après que Niko la désactive.
  • Si le joueur épargne Darko et le suit alors qu'il s'enfuit, il pourra le voir courir sur le tarmac et se jeter dans l'océan, avant de revenir sur la terre ferme.
  • S'il le suit pendant longtemps et que Darko est blessé par Niko voire qu'il meurt de manière accidentelle (renversé par une voiture, par exemple), le jeu estimera que Niko a tué Darko et le dialogue entre Roman et le protagoniste changera en conséquence.
  • Si le joueur choisit d'exécuter Darko, celui-ci remercie Niko après avoir été touché plusieurs fois.
  • Si le joueur frappe Darko avec les poings, Roman s'attaquera à lui et ira même jusqu'à le tuer. Le jeu estimera là encore que Niko a tué Darko.
  • Si le joueur exécute Darko avec un Desert Eagle (dont le chargeur ne contient que neuf balles), il tirera quand même douze fois sans recharger sur le traître.
  • Le dialogue entre Bernie (Florian Cravic) et Niko après la mission change selon le choix du joueur. Si ce dernier a tué Darko, Niko semble dire adieu à Florian. À l'inverse, s'il l'a épargné, le protagoniste se dit prêt à voir Bernie bientôt.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard